Art sacré


L'art sacré fut également un champ d'exploration pour les frères Martel.


Saint Christophe portant l'enfant Jésus (61 x 41,9 x 3 cm)


Saint Christophe (1925) en bronze patine d'or (18 x 28 cm)


Ce Saint Christophe, traditionnellement protecteurs des automobilistes, a été utilisé par les carrossiers Hibbard et Darrin.
Thomas Hibbard, cofondateur avec Raymond Dietrich de la firme Le Baron aux USA, s'était associé avec son compatriote Howard Darrin pour s'installer à Paris. Ils créèrent en 1926, un torpédo transformable que l'on retrouvera sur de nombreux châssis prestigieux. Fernandez intégra la société après le retour de Thomas Hibbard dans son pays en 1931.


Bas relief d'une vierge à l'enfant, vers 1928


Cette vierge à l'enfant signée des deux frères possède au dos un calendrier de l'année 1924 
© Collection privée

Chapelle du paquebot Normandie

Les frères Martel ont réalisé plusieurs œuvres pour la chapelle du paquebot Normandie, dont la fresque de l'autel. Les éléments ont été dispersés suite à la démolition de ce navire.





Maquette du Christ en majesté

Maquette commandée par la Compagnie Générale Transatlantique  pour l'autel de la chapelle du paquebot Normandie. Ce plâtre permit aux frères Martel de réaliser le bas-relief dans un matériau original : le lap d'or fin.



Maquette en plâtre pour le paquebot Normandie : Jésus calmant la tempête (1935)


Agneau pascal, maquette en plâtre pour le tabernacle du paquebot Normandie (1935)


Christ, maquette en plâtre pour le paquebot Normandie (1935)

Fonts baptismaux à Souillac

Joël Martel a réalisé la cuve baptismale à infusion (fonts baptismaux) de l'église abbatiale Sainte-Marie de Souillac, dans le Lot.




3 anges jouant de la guitare, du violon et de la harpe


Cette œuvre a été exécutée par Joël seul, ce qui est assez rare, les deux frères ayant eu presque toujours une activité créatrice collective. Le décor représente des anges musiciens, avec une géométrisation et un cubisme à fort effet décoratif. Ces fonts baptismaux ont été installé, en 1955, dans le narthex de la tour-porche de l'abbatiale. Ils sont enregistrés sous le numéro d'inventaire FNAC 8004. 


Au sommet du couvercle des fonts baptismaux, la figure du Bon Pasteur

Basilique Trois Ave à Blois

Sculpture de la basilique de capucins Notre-Dame-de-la-Trinité, dite des Trois Ave Maria, à Blois.




L’église est commandée en 1931 par l’archiconfrérie des Trois Ave et construite à partir de 1934 sous la direction de Charles-Henri Besnard. Les travaux sont interrompus en 1936 et les plans sont repris par l’architecte Paul Rouvière, qui substituera la brique rouge à un revêtement en granit. Après une interruption due à la guerre, l’aménagement de l’église est repris en mars 1946 par Yves-Marie Froidevaux, architecte en chef des Monuments historiques. L’église est consacrée le 16 juillet 1949. Représentatif de l’architecture religieuse des années 1930, l’édifice est décoré par de nombreux artistes  : les sculpteurs Joël et Jean Martel, Jean Lambert-Rucki et André Bizette-Lindet, les tapissiers Jean et Karine Barillet, l’orfèvre Jean Puiforcat et les maîtres verriers Louis Barillet, Jacques Le Chevallier et Théodore Hanssen.



Cette maquette en plâtre pour la façade de Notre Dame de la Trinité de Blois, est plus proche de la version définitive (1937)

Une autre maquette en ciment gum et sable (ci-dessous) est conservée au musée Landowski, dit des années 30, à Boulogne Billancourt (1936).






Cathédrale Notre Dame du Luxembourg



Le maître-autel a été réalisé en 1938 en or, cuivre, bronze, marbre et ivoire. Il a été démonté en 1963 suite à la rénovation du chœur de la cathédrale et les différents éléments déposés au convict épiscopal.


Autres œuvres


Christ


Dame à la rose



Ange à la lyre (1955) Modèle conçu pour l'église de Charbogne (Ardennes). 

L'église de Charbogne, dans les Ardennes, possède deux sculptures des frères Martel, réalisées en 1955. 

Un ange à la guitare est fixé au sommet du couvercle de bronze qui recouvre la cuve des fonts baptismaux

Un autre ange, dit l'ange à la lyre, est fixé sur la grille. Cette œuvre est inspirée de l’ange à la harpe servant de poignée sur la petite porte de la basilique Notre-Dame de Mézières.








La passion du Christ


Sainte Suzanne, dite la dame au livre


Saint Jean-Baptiste au Casino de Saint Jean de Luz
Plâtre (1928) 121 x 150 x 9,5 cm - Musée des années 30 Boulogne Billancourt




L'abbé Rousseau


Gargouille (1954) Eglise Saint Vincent de Metz


Trinité (1930) Musée Landowski, dit des années 30, de Boulogne Billancourt









La Vierge à l'Enfant

Cette statue de la Vierge à l'Enfant, élevée en 1951, se situe à Saint Jean-de-Monts en Vendée, à l'angle de l'avenue de la Mer et du Boulevard De Lattre. Au pied figure la reproduction de l'église Saint Jean-Baptiste de Saint Jean-de-Monts.