Croquis


Pour ces deux dessins, signés par Joël en 1920, il est difficile de savoir s'il s'agit de portraits ou d'autoportraits. © Collection Lise-Laure Forney Martel.



Musiciens


Archer


Dessin pour la belette (25,5 cm x 33,5 cm)


Etude pour le pigeon à queue plate


Etude de mouvement pour la sculpture du danseur Jean Borlin © Collection Lise-Laure Forney-Martel. Comme pour le pigeon à queue plate ci-dessus, les études pour la belette ou le danseur Malkovsky ci-dessous, les croquis sont dans des tracés géométriques circulaires.


Etude pour la belette


Etude pour le chat


Etude pour le danseur Malkovsky


Nu féminin



Profil d'homme


Portfolio vers 1930



Personnage agenouillé






Les dessins et sculptures révèlent la maîtrise de ces artistes dont la personnalité va durablement marquer les différents moments de leur long parcours.  Plus particulièrement inscrits dans l’immédiat après guerre, ils participent du plein épanouissement de la stylisation Art Déco qui marque  l’allègement de la forme, sa construction géométrisante, la force et la simplicité d’une rigueur obligée. Jan et Joël Martel par ailleurs s’appuient dès cette époque sur la théorie du nombre d’or dont les propriétés mathématiques développent les proportions idéales d’une figure qui par là même atteint à la beauté et à l’harmonie.






Etude pour l'oiseau stylisé, mascotte des Automobiles Sizaire


Ci dessus et ci-dessous étude de mascotte




Les corps éthérés
Etude pour le bas relief central du monument à Claude Debussy (1922)



Dessin préparatoire à la sculpture Les danseurs du bocage, 1952 
(Archives municipales de La Roche-sur-Yon)